L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

Communiqués de presse

Une 2ème rentrée placée sous le signe de la réussite pour le Parcours Ouvert de l’Icam

L’Icam, école d’ingénieurs, dresse un bilan positif du lancement de sa formation cross-culturelle : le Parcours Ouvert. Tous les voyants sont au vert pour cette 2ème rentrée avec 30 % de candidatures supplémentaires et de nouvelles promotions à Paris-Sénart, Toulouse, ainsi qu’à Kinshasa (République démocratique du Congo) et Recife (Brésil).

Analyse du drône dans le cadre d'un PBL du Parcours Ouvert

Eleves en année préparatoire du Parcours ouvert analysent le drône dans le cadre d’un PBL ((c) : Icam & Franck Gallen-Pix-Machine)

Les premières promotions du Parcours Ouvert sont très enthousiastes à l’égard de cette nouvelle formation, suite à leur 1ère année dite année préparatoire ! Les étudiants soulignent, en effet, l’originalité de l’approche favorisant expérimentation et autonomie. Lancé en, 2018, le Parcours Ouvert, basé sur des pédagogies innovantes, est accessible aux lycéens titulaires d’un bac français S, mais aussi ES et STI2D (ou d’un diplôme/certificat étranger de même nature). Avec une forte dimension internationale, les étudiants passent jusqu’à deux années à l’étranger, sur l’un des campus du groupe. Ils peuvent également, en plus, partir un semestre au sein d’une université étrangère partenaire. Pour les y préparer, les cours sont délivrés en deux langues et s’appuient sur des pédagogies novatrices, très impliquantes : classes inversées, blended learning, visio-conférences…

Les Problem Based Learning (PBL – apprentissage par résolution de problèmes) occupent également une place prépondérante, de manière à accompagner les élèves dans la construction active de leurs savoirs.

L’approche PBL plébiscitée

Le projet PBL de 1ère année, basé sur la construction d’un drône, a marqué les esprits à la fois côté élèves et enseignants. “Ce projet se pérennise désormais pour l’année préparatoire. Les séminaires de capitalisation, réunissant à distance toutes les promotions, sont très enrichissants grâce au partage d’expériences. En 2ème année, le PBL portera sur la fabrication d’un bateau radiocommandé à énergie renouvelable”, confie Carole Marsella, Directrice du Pôle Enseignement Supérieur et Recherche de l’Icam. 

L’ouverture à d’autres profils

Pour cette nouvelle rentrée, l’ouverture souhaitée par l’Icam est au rendez-vous. Les promotions françaises comptent en moyenne 23 % de jeunes femmes, et environ 25 % d’étudiants ayant obtenu un Bac ES. 

Les sites de Paris-Sénart, Toulouse et Kinshasa proposent désormais ce parcours (en plus de Douala au Cameroun, Lille et Nantes). Objectif atteint pour l’Icam qui ambitionnait rapidement d’ouvrir le programme sur 4 sites français. Les recrutements sont en cours à Recife, la rentrée académique se déroulant en février prochain. Au total, ce sont près de 250 jeunes qui suivent actuellement la formation. 

Notre prochain challenge concerne la dimension internationale souhaitée pour ce parcours. Nous allons en effet concevoir l’ensemble des activités pédagogiques en anglais, avec nos homologues africains et brésiliens, dans la mesure où les deux dernières années du cycle fondamental sont intégralement dans cette langue”, précise Carole Marsella.

Télécharger le communiqué
L’Icam ouvre un nouveau campus au Brésil : une collaboration fructueuse avec l’Université Catholique du Pernambuco

Ce lundi 23 septembre, l’Icam, école d’ingénieurs internationale, officialise son implantation à Recife, au Brésil. Cette nouvelle association avec une université locale qui accueille plus de 10 000 étudiants va permettre de créer de nouvelles formations en ingénierie au sein d’une nouvelle entité nommée Unicap-Icam International School. Ce nouveau site se concrétise par l’inauguration d’un pavillon dédié aux pédagogies innovantes et créatives.

Les étudiants brésiliens, ainsi que tous ceux du groupe Icam, pourront bénéficier de la dimension internationale de l’école, grâce à de nombreuses opportunités de semestres d’études. L’objectif, pour l’Icam, est aussi d’accompagner le développement économique d’une région à fort potentiel, où les étudiant.e.s sont toujours plus nombreux.

L’Unicap-Icam, un nouvel Institut qui conjugue compétences locales et savoir-faire français

La création de l’institut Unicap-Icam est le fruit de 3 années d’échanges engagés entre l’Icam et l’Université Catholique de Pernambuco (Unicap). En 2016, la mise en place d’un comité de pilotage a permis de poser les jalons de cette collaboration avec l’université jésuite implantée à Recife, la capitale du Pernambuco.

Les deux institutions formalisent aujourd’hui cette relation avec la création de « l’Unicap-Icam, International School of Engineering & Architecture », un Institut consacré aux formations d’ingénieurs. Cette nouvelle identité complète et renforce les formations existantes de la faculté technologique de l’Unicap – le Centre des Sciences et de Technologie (CCT).

Cette nouvelle entité propose aux étudiants des cursus novateurs, conjuguant les compétences locales (dans les domaines du génie civil et de l’architecture, notamment) et l’expérience forte de l’Icam en matière de pédagogies innovantes et créatives, ouvertes au monde, et de formations très proches des besoins des entreprises.

Cette configuration particulière mène l’Icam vers un niveau de coopération nouveau. Jean-Michel Viot, son directeur général, explique : « Le groupe Icam fédère désormais 11 campus, dont 5 à l’international, et 6 000 étudiants. Avec la naissance de l’Unicap-Icam nous allons bien au-delà des relations qui unissent traditionnellement deux écoles. Il s’agit d’une coopération ambitieuse qui va permettre de mutualiser des idées, des projets et des compétences. La création de l’Unicap-Icam s’inscrit dans l’esprit qui a toujours alimenté la démarche de notre école : contribuer au développement d’un territoire sur lequel nous avons repéré un besoin. Je suis fier que l’Icam puisse participer à la réussite des étudiants brésiliens dont les compétences bénéficieront, en direct, à la région dont ils sont originaires. »

Une offre de formation qui répond aux enjeux économiques de la région du Pernambuco

Plus de 2 000 étudiants brésiliens sont aujourd’hui accueillis au sein de l’ « Unicap-Icam International School », dont Andrea Camara prend la direction, après avoir assuré celle du CCT.

Également professeure d’Architecture & d’Urbanisme, elle estime que l’intégration de l’Unicap au groupe Icam va permettre de développer sensiblement l’attractivité des formations : « Le Pernambuco est un territoire en pleine mutation économique qui, de par son histoire, s’est imposé comme une région agricole. Aujourd’hui, notre développement s’appuie sur des secteurs d’activité très divers : le génie civil, la logistique, l’automobile, les énergies renouvelables mais aussi les NTIC et les industries créatives… Pour progresser et se développer, les entreprises qui alimentent ces secteurs ont besoin de compétences. Le groupe Icam nous apporte les clefs pour mieux former et surtout former localement des étudiants qui seront en capacité d’accompagner la croissance de ces activités. Grâce aux innovations pédagogiques, nous espérons renforcer l’attractivité de nos formations et accueillir 1 000 étudiants de plus».

Dans le cadre de sa politique de développement à l’international, l’Icam cible particulièrement des territoires dont la démographie est positive et l’économie en phase de mutation. Le Pernambuco – Etat fédéral situé au centre de la région Nordeste, bordée par l’Océan Atlantique – est un territoire qui correspond particulièrement bien à ces critères.

L’implantation à Recife s’inscrit également dans le cadre de deux axes de travail fondamentaux de l’Icam : la proximité avec le monde de l’entreprise et les relations internationales.

Olivier du Bourblanc, missionné pour 3 ans au Brésil par l’Icam en tant que conseiller auprès du recteur de l’Unicap, explique : « Depuis sa création, l’Icam entretient une relation étroite avec le monde de l’entreprise. Lorsque nous nous attachons à un pays, nous évaluons non seulement le potentiel éducatif mais aussi l’environnement économique. Le Brésil représente un marché attrayant pour les entreprises, notamment françaises. En formant, sur place, des ingénieurs qualifiés qui disposent d’une culture internationale, nous sommes en capacité d’accompagner la croissance d’entreprises brésiliennes, d’entreprises françaises déjà implantées dans le pays et de favoriser l’installation de nouvelles structures. Par ailleurs, en créant des passerelles entre nos campus français, brésilien, indien ou africain, nous créons des opportunités essentielles pour nos étudiants. Au cours de son cursus et notamment au sein du Parcours Ouvert, un étudiant pourra ainsi évoluer d’un campus à un autre. Un étudiant brésilien pourra effectuer une année à Douala, une seconde à Lille, avant de conclure par un mémoire scientifique à Chennai. Tout ne passe plus par la France, nous contribuons au développement de relations du Sud, vers le Sud. »

Télécharger le communiqué
Ecole de production de l’Icam Vendée : 100% de réussite au CAP !

Ouverte en septembre 2017, l’école de production de l’Icam site de Vendée présentait ses tout premiers élèves au CAP « Conducteur d’Installation de Production ». 2 ans après, les voilà tous diplômés !

« Nous sommes très fiers de cette première promotion, qui soudée, très motivée et accompagnée par une équipe enseignante complémentaire dans ses approches, a atteint les 100 % de réussite. Ces jeunes diplômés nous montrent que nous avons eu raison de monter cette formation à La Roche-sur-Yon. Et quelle source d’inspiration pour les 10 étudiants qui vont rentrer en 2ème année en septembre ! Avant même la pause estivale, les équipes de l’Icam en Vendée sont déjà plus que motivées pour la rentrée », conclut Anne Morice, Chargée de l’Ecole de production – Icam, site de Vendée.

Juillet 2019-Ecole de production_Icam_Vendée_1erCAP

Deux nouveaux campus pour l’Icam, au Brésil et en République démocratique du Congo

L’Icam poursuit son ambition de déploiement à l’international et plus spécifiquement dans des régions appelées à une forte croissance démographique.

En septembre 2019, l’Icam possédera 11 campus dans le monde. L’Icam ouvrira en effet, un troisième site africain à Kinshasa en République démocratique du Congo ainsi que son premier site sud-américain à Recife au Brésil. Deux partenariats viennent d’être signés avec la Faculté d’ingénierie de l’Université Libre du Congo et l’Universidade Católica de Pernambuco (UNI.CA.P).
Depuis sa création, l’Icam s’appuie systématiquement, pour ses implantations internationales, sur des partenaires locaux. « Nous collaborons par exemple avec le Loyola College en Inde ou encore l’Université Catholique d’Afrique Centrale. Cette démarche nous permet de nous confronter avec la réalité des territoires et de proposer des parcours de réussite s’appuyant sur les besoins des entreprises », commente Jean-Michel Viot, Directeur général du groupe Icam.

Nov 2018 - CP - Deux nouveaux campus pour l’Icam, au Brésil et en République démocratique du Congo
Télécharger le communiqué
Diplômé·e·s bac+2 avec 3 ans d’expérience, devenez ingénieurs !

L’Icam propose aux techniciens et techniciennes de devenir ingénieurs généralistes grâce à la formation continue.

Découvrez la Plateforme CREATIVE

La Plateforme CREATIVE : un plateau technique, équipé d’outils aux technologies variées, permettant aux entreprises d’accéder à des services de prototypage, conception, assemblage, test, qualification, etc. En plus des équipements, l’Icam propose son expertise dans une démarche de conseil.

Financement de la formation

Ceci est un test