L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

Hugo, de l’Icam aux Etats-Unis

L’Icam et la construction de soi

Au cours de ses cinq années passées à l’Icam, Hugo retient particulièrement les formations humaines. Ces cours lui ont permis d’accentuer et de développer son ouverture d’esprit, en plus d’apprendre à se poser les bonnes questions. C’est ainsi qu’il a décidé de faire de son travail sa passion. La formation d’ingénieur Icam permet, selon lui, d’être polyvalent, autonome et à la recherche de sens dans son travail, ce qui est primordial pour lui. 

Une forte expérience en recherche acquise en Californie

Lors de sa cinquième année, Hugo avait envie de travailler sur un projet lié à l’environnement. 

En 2017, il part réaliser son Mémoire Scientifique et Industriel ainsi que son stage de fin d’études à Caltech à Los Angeles, l’une des meilleures universités du monde. Pour sa première expérience, il rejoint un laboratoire qui développe des systèmes de traitements d’eaux usées autonomes destinés aux pays en voie de développement (il travaille notamment sur un système de capteur afin de faire de la maintenance préventive et de la supervision). Suite à cela, et lors de son stage, Hugo développe en collaboration avec un autre chercheur du laboratoire, un nouveau système de traitement d’eaux plus compact et économique.

En 2018, Hugo a été invité à pitcher cette technologie lors du Reinvented Toilet Expo à Beijing devant plusieurs centaines de personnes. Cet événement, organisé par la fondation Bill and Melinda Gates, met en avant les technologies les plus innovantes pour résoudre le problème sanitaire qui touche des milliards de personnes dans les pays en voie de développement.

Après un an et demi de travail et des résultats très prometteurs, cette technologie, qui fut l’un de ses axes de recherche principaux, a bénéficié d’une subvention de plusieurs millions de dollars. 

Et aujourd’hui ?

C’est au sein du laboratoire à Caltech, qu’il a rencontré un étudiant en thèse en Chimie qui, comme lui, était dévoué à développer des solutions capables de réduire les émissions de CO2. Ensemble, ils développent un process capable de co-générer de l’hydrogène et du ciment en réduisant de plus de 50% les émissions de CO2. En 2019, ils reçoivent plusieurs subventions et décident de lancer une startup et de déménager à San Francisco. 

En plus de son travail, Hugo a suivi des cours pendant deux trimestres en candidat libre sur l’entrepreneuriat dans les cleantech à USC et Stanford. 

La culture entrepreneuriale très forte des Etats-Unis l’a amené à croiser le chemin de mentors et chercheurs qui l’ont aidé à monter son projet, à s’orienter et à prendre les bonnes décisions. Son aventure n’est que le début de sa carrière professionnelle, Hugo a plein de projets en tête et continue de s’investir pleinement dans la cause environnementale.

Tu es admise / admis à l'Icam dans une formation d'ingénieurs

et tu as encore des questions ?

Les élèves de l'Icam répondent à tes questions !