L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

Corentin

Je suis actuellement en maîtrise recherche à Polytechnique Montréal, Canada.

La maîtrise recherche se fait en deux ans et se fait après le baccalauréat ici, l’équivalent des écoles ingénieurs (bac +5 français).

J’ai trouvé un professeur pour m’encadrer et je suis fait donc partie de son laboratoire de recherche ce qui fait que j’ai un bureau à Polytechnique, c’est génial !!

Les infrastructures fournies pour la recherche sont vraiment importantes.

C’est vraiment une chance pour moi de pouvoir avoir un second diplôme dans un domaine qui m’intéresse en plus de ma formation à l’Icam.

L’ école est grande … très grande …que dis-je gargantuesque !

Il y a beaucoup de différences avec ce que l’on connait de la France ! Des escalators (que dis-je… des escaliers mobiles) et un distributeur automatique (un ATM ) dans l’école : c’est normal au Québec !

Je n’avais pas basé mon choix sur la ville, mais plutôt sur le critère académique et je dois dire que j’ai été agréablement surpris de la diversité de culture ici.

On peut entendre plus de six langues différentes au sein même de l’école en allant d’une salle de TP à une autre (dans la ville aussi !!).
En plus de ça, les différences météorologiques sont assez frappantes ici. Les températures varient de -30 °C l’hiver à +40 °C l’été.
Il ne faut pas penser que nous ne faisons rien pendant notre hiver qui dure 5 mois… Il y a vraiment plein d’activités à faire comme du patinage, hockey, raquettes, ski, chalet en montagne, sirop d’érable sous toutes ses formes (sucettes, thé, sirop, haricots que sais-je encore).

En été, les activités sont tout aussi présentes, avec beaucoup de festivals pour les amateurs de musiques ! J’ai beaucoup fait de randonnées dans les deux premiers mois qui ont suivi mon arrivée : j’ai visité beaucoup de parcs provinciaux du Québec, mais aussi une réserve d’animaux (loups, cerfs, wapiti, orignaux, ours, caribous.. et plein d’autres inconnus aux bataillons).

On peut aussi aller voir des baleines sur le Saint-Laurent, c’est une expérience de fou!!

C’est vraiment une expérience incroyable que de vivre à l’étranger et j’aimerais encourager tous ceux qui liront mon message à ne surtout pas avoir peur de partir.
Il faut sortir de sa zone de confort pour progresser. En plus de mes compétences techniques/académiques, je suis entrain de vivre une transformation sur ma vie personnelle. Je me suis aussi lié d’amitié avec des personnes incroyables ! Tout ceci a été possible parce que je suis sortie de ma zone de confort alors n’hésitez pas à sauter dans cette aventure !