L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

[Témoignage] Sopra Steria ouvre les élèves au monde du numérique

Sopra Steria, spécialisée dans les solutions numériques, propose un module “Tech” aux étudiants, qui prend la forme de deux missions : un challenge annuel en partenariat avec Legrand, et un travail au long cours pour la digitalisation de l’école de production de Toulouse. Les jeunes ingénieur.e.s découvrent des méthodologies agiles et aiguisent leur esprit d’ingénieur avec des sujets très ouverts, propices à la créativité !

(suite en ligne)

Chaque année, systématiquement, nous sommes bluffés par les élèves Icam !” confie Rémy Sanfeliu, ingénieur Icam lui-même et aujourd’hui Tech Leader sur applications iOS chez Sopra Steria. “L’entreprise est partenaire de l’Icam depuis de nombreuses années et ce qui est amusant c’est que j’ai moi aussi vécu le semestre I4.8 et le challenge en tant qu’étudiant ! C’est donc très naturellement que j’ai proposé de prendre le relais de l’organisation de ce module TIC avec l’école.” Sopra Steria a imaginé des sujets permettant aux jeunes élèves de découvrir à la fois des méthodes de travail créatives et agiles, mais aussi de s’apercevoir que le numérique est plus accessible qu’ils ne le pensent généralement : “en effet, souvent pendant les études les jeunes croient à tort qu’être ingénieur en informatique sera trop complexe, et nombreux sont les élèves pourtant passionnés qui n’osent pas se lancer. L’idée, ici, est de leur montrer que ce sont des métiers qui sont aussi à leur portée, et que l’atmosphère de travail peut être épanouissante.”

Des projets ouverts et créatifs

La première facette du module proposé par Sopra Steria en partenariat avec Legrand est le challenge Innovation, qui s’attache à répondre à une problématique différente chaque année. En l’occurrence, en 2019, les ingénieur.e.s Icam ont planché sur la “domotique centrée user experience”. “Nous leur donnons volontairement très peu d’informations au départ, poursuit Rémy Sanfeliu. À chaque fois, les élèves sont d’abord surpris, déstabilisés, puis au fil des mois nous les voyons aiguiser leur autonomie et leur ingéniosité et, à la fin, leurs propositions sont vraiment pertinentes !” Les intervenants de Sopra Steria et Legrand accompagnent les élèves en les aidant à construire leurs concepts et en leur donnant les clés de compréhension et de méthodologie utiles et propres à leur métier. “Ils travaillent par groupe et défendent ensuite leur projet devant un jury qui se positionne comme investisseurs potentiels”. Autre projet au long cours proposé par Sopra Steria : “Dynaméca 4.0”, ou comment aller vers une digitalisation de l’atelier mécanique de l’Icam de Toulouse. “Ici, un petit groupe d’élèves travaille sur ce sujet de fond qui avance d’étape en étape chaque année. L’an dernier, nous leur avons demandé un rapport d’étonnement, avec une première proposition pour les futures solutions digitales de l’atelier : une mission de consulting à l’identique de ce que nous faisons au quotidien. Cette année, ils avancent sur la mise en place d’un démonstrateur de valeur. Ce projet est également sponsorisé par la Fondation Sopra Steria, qui contribue à l’achat du matériel et des licences logicielles.” 

Sopra Steria participe également à des rencontres et ateliers ponctuels avec les étudiants : initiation au PLM avec sa filière CIMPA, initiation aux méthodes Agiles et aux métiers de l’IT, simulations d’entretiens d’embauche… Les liens avec l’Icam sont nombreux !

Nouer une relation de qualité avec les élèves

S’investir ainsi auprès des étudiants Icam est source de nombreuses satisfactions pour Sopra Steria : “la première d’entre elles est de partager la réalité de notre métier et de donner, peut-être, l’envie à de jeunes ingénieur.e.s d’accéder à une carrière dans la Tech. Nous avons de très importants besoins en recrutement et pas suffisamment de candidats, spécialement dans la région de Toulouse, où de nombreuses entreprises numériques sont implantées. Ce module nous permet de nouer une relation de qualité avec les élèves.” Quant aux idées développées par les étudiant.e.s Icam, elles sont importantes, mais pas stratégiques : “pour nous, il ne s’agit pas vraiment de retenir les idées proposées telles quelles, mais plutôt de rebondir et d’avancer : leur “fraîcheur” sur le sujet nous aide à sortir des sentiers battus et à explorer de nouvelles pistes. Mais notre but principal est vraiment d’aider les jeunes à développer leur agilité, leur sens de l’initiative, leur esprit entrepreneurial : ce sont les qualités que nous recherchons chez de futurs collaborateurs !