Afrique Centrale

L’Institut UCAC – Icam

deplacement_doualaL’Institut UCAC – Icam (anciennement IST-AC) est un établissement d’enseignement supérieur de l’Université Catholique d’Afrique Centrale qui en a confié la direction générale à l’Icam pour ses valeurs de confiance, de liberté, de responsabilité et de solidarité.

La mission principale qui a été assignée à l’institut est de former, en Afrique et pour l’Afrique, des techniciens et des ingénieurs professionnellement compétents et humainement responsables. S’inspirant des principes de formation de l’Icam, l’UCAC – Icam associe l’acquisition des connaissances à leur mise en pratique sur le terrain et aux aspects relationnels de la vie en entreprise. Le service aux entreprises, la réponse à leurs attentes en matière de ressources humaines et la promotion des personnes sont les points-clés des programmes qui s’inscrit ainsi dans l’espace de l’Enseignement Supérieur de l’Afrique Centrale : Angola, Cameroun, Congo, Gabon, RCA, RDC, Tchad.

  • Ouvert en 2002, le site de Pointe-Noire (République du Congo) accueille le premier cycle de la formation d’ingénieur ; les étudiants sont les lauréats du concours organisé dans l’ensemble des pays cités ci-dessus ; ils suivent, pendant deux ans, un programme structuré autour de la maintenance industrielle. Le site de Pointe-Noire propose également une formation de technicien par l’alternance ayant une visée professionnelle directe vers l’emploi ainsi que des formations spécifiques dans le cadre de la formation professionnelle continue à l’initiative des entreprises, pour toutes les catégories professionnelles de l’industrie.
  • Ouvert en 2004, le site de Douala (République du Cameroun) accueille les étudiants, en provenance du site de Pointe-Noire, jugés aptes par jury, pour le second cycle de la formation d’ingénieur ; ce cycle, en trois ans, bénéficie du régime de l’alternance ; chaque étudiant vit ainsi, suivant un rythme trimestriel, 50%  de son temps d’étude à l’institut et 50% dans une entreprise industrielle dans laquelle il est mis, progressivement et concrètement, en face des réalités professionnelles de l’ingénieur.

La formation d’ingénieur est ouverte également, sur concours, à d’autres diplômés Bac+2 en sciences industrielles et, sur dossier, aux techniciens expérimentés qui ont été sélectionnés par leur entreprise. Le site de Douala développe également une offre de formations spécifiques vers les entreprises ainsi qu’une offre de missions industrielles visant à étudier et à proposer des améliorations dans l’exploitation des outils industriels. Les ingénieurs IST-AC reçoivent une formation généraliste les rendant aptes à s’intégrer dans tout type d’industrie ; la formation se répartit comme suit : Sciences et Techniques de l’Ingénieur (60%), Gestion Industrielle (20%), Formation Humaine (20%).

En 2009, l’IST-AC a déjà diplômé une centaine d’ingénieurs (promotions 2007, 2008, 2009) et plusieurs dizaines de techniciens (ils sont presque tous en activité professionnelle), gère un portefeuille d’environ 150 contrats d’alternance (techniciens et ingénieurs) en partenariat avec près d’une centaine d’entreprises, accueille 240 étudiants (dont 20% de filles) de 5 nationalités différentes, a réalisé une quinzaine d’opérations de formation continue.

Les moyens matériels et humains se sont développés sur les deux sites depuis leur ouverture grâce aux aides reçues, sous des formes diverses, d’entreprises et d’institutions, nationales et internationales : postes de direction, mise à disposition de locaux, aménagements de laboratoires, logement des étudiants, recrutement de professeurs… D’importants projets immobiliers sont actuellement à l’étude tant à Douala qu’à Pointe-Noire. Dans quelques années, l’IST-AC disposera de moyens suffisants pour diplômer 60 ingénieurs par an et s’insérer durablement en Afrique Centrale.

Site de l’Institut UCAC – Icam