Clicky

L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

Une “Learning Expedition” autour des low-tech

Enseignement supérieurGroupe Icam
15 Juil 2022

Le 25 juin dernier, une équipe Icam s’est rendue à Concarneau à l’occasion du retour du Nomade des Mers – le bateau de Corentin de Chatelperron, alumni Icam et fondateur avec d’autres alumnis du Low-Tech Lab. L’objectif ? Affiner sa connaissance des low-tech et imaginer de quelle manière les intégrer davantage à la pédagogie et aux pratiques Icam.

 

Six ans après son départ pour le tour du monde des low-tech, le Nomade des Mers est en effet revenu à bon port, avec un résultat à la hauteur de ses promesses : le navire a réalisé un voyage de 25 escales sur tous les continents, pour expérimenter 53 innovations technologiques utiles, accessibles et durables (selon les critères du low-tech), que l’équipe a étudiées, reproduites, expérimentées et partagées avec le plus grand nombre, grâce au travail de l’ensemble du Low-Tech Lab. Pour ce grand retour à Concarneau, l’association a organisé un festival de neuf jours autour de ces technologies frugales, particulièrement inspirantes pour l’Icam.

Nous avons identifié plusieurs personnes issues de tous les sites Icam français, notamment nos FabLab Managers et les coordinateurs de l’année O3 du Parcours Ouvert, afin de nous rendre à ce festival, confie Adeline Monin, enseignante en génie industriel à l’Icam, site de Toulouse. Le but de notre groupe de travail était de collecter informations et inspirations, afin de proposer ensuite une définition commune des low-tech, permettant à l’ensemble de nos collègues de mieux se les approprier, notamment dans les enseignements. L’Icam était présent au moment du départ du Nomade des Mers et, symboliquement, nous voulions aussi être là au retour !” L’équipe a donc participé au festival des low-tech, pour en apprendre davantage sur les innovations testées, et échanger avec les membres de l’association de Corentin, dont quelques diplômés Icam, ainsi que de nombreux invités. “Ils ont organisé un atelier spécifique nommé “Les low-tech dans l’enseignement supérieur”, ce qui nous a permis de rencontrer des enseignants et directeurs des études d’autres écoles, qui se posent les mêmes questions que nous. C’était très riche !

Ravis de l’expérience, les membres de cette Learning Expedition travaillent donc désormais à une restitution, et comptent impulser une réflexion créative globale pour imaginer leur intégration dans les pratiques de l’école, en cohérence avec l’évolution du nouveau programme des études tourné vers l’écologie intégrale. “Cela pourrait, par exemple, prendre la forme d’un Challenge Low-Tech au sein des FabLabs, ou être une composante de certains projets pédagogiques transversaux et intégrateurs, comme il en existe à partir de la troisième année”. Des perspectives passionnantes et prometteuses pour construire un monde plus soutenable et durable !

Pour en savoir plus sur les initiatives du low-tech lab : https://lowtechlab.org/fr