L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

1re promo du parcours ouvert : intégration réussie en parcours intégré et apprentissage

Enseignement supérieur
27 Jan 2023

Les élèves du parcours ouvert sont invités à rejoindre les parcours intégré ou apprentissage à la suite de leur quatre premières années de formation : un an de préparation, suivie d’un cycle fondamental de trois ans. La toute première promotion du parcours ouvert (qui a été créé en 2018) a expérimenté cette transition en septembre dernier ! Une expérience réussie.    

4e année de parcours intégré ou apprentissage : pour qui, pour quoi ? 

Le parcours ouvert est une formation à la fois théorique et pratique dont les enseignements reposent sur des apprentissages actifs, tournés vers l’international et le monde de l’entreprise. Les expériences de travail, en mode projet et en stage, donnent aux élèves l’occasion de mieux se connaître, de découvrir ce qui les motive et ainsi de bien s’orienter dans la poursuite de leurs études. 

« L’entrée en parcours intégré est plutôt destinée aux étudiants qui ont envie d’approfondir un domaine scientifique, qui veulent se laisser l’opportunité de préparer un double diplôme via une année à l’étranger, qui ne savent pas exactement ce qu’ils veulent faire et qui ne se sentent pas encore prêts pour entrer dans le monde de l’entreprise. » explique Lisa Vergara, directrice des études du parcours ouvert de l’Icam, site de Nantes. « Le parcours apprentissage, quant à lui, conviendra mieux aux jeunes qui souhaitent intégrer la sphère professionnelle et qui ont une idée précise de ce vers quoi ils veulent aller ». Le côté financier peut aussi entrer en ligne de compte puisque les frais de scolarité sont pris en charge par l’entreprise qui les recrute. 

C’est en décembre de la dernière année du parcours ouvert que les élèves doivent faire leur demande pour poursuivre en parcours intégré ou apprentissage. Pour cela, ils sont accompagnés individuellement tout au long de leur formation initiale par un DE (directeur ou directrice d’étude) qui les conseille et les oriente vers le parcours qui leur correspond le mieux, en fonction de leurs résultats et de leurs stages. C’est ce même DE qui donne son accord sur le choix final de l’élève, sous condition de la réussite de leurs quatre années précédentes. La signature d’un contrat avec une entreprise pour les deux années à venir est également un prérequis pour ceux qui souhaitent entrer en apprentissage, sans quoi, ils basculent automatiquement en parcours intégré.

Recherche du terrain d’apprentissage

C’est pourquoi les futurs ingénieurs qui choisissent cette voie bénéficient d’un accompagnement particulier : « Ils participent au Forum Icam Entreprises qui a lieu en mars. À partir de là, ils sont suivis régulièrement dans l’avancement de leurs recherches de terrain d’apprentissage » détaille Christian Courties, directeur des études du parcours apprentissage sur le site de Toulouse. « Quand nous recevons des demandes des entreprises, nous les faisons également suivre. Et pour ceux dont les recherches n’auraient pas encore abouti, un job dating est organisé fin mai-début juin avec nos entreprises partenaires ». Si après ces différentes étapes, il reste des candidats sans terrain d’apprentissage, les accompagnateurs font une revue de CV avec eux afin de voir ce qui pose problème. « Comme c’est la première fois que nous proposions des étudiants issus du parcours ouvert à des entreprises, nous craignons une incompréhension de leur part car d’habitude, les contrats sont de trois ans et là, ils ne sont que de deux. Mais finalement, nous n’avons rencontré aucun souci » se réjouit Christian Courties. Pour cette rentrée 2022, il a accompagné neuf élèves issus du parcours ouvert et constate que leur intégration en 4e année du parcours apprentissage se passe très bien.  

Des résultats encourageants

Les élèves issus de cette 1re promo du parcours ouvert se sont répartis équitablement entre les parcours intégré et apprentissage en ce qui concerne le site de Lille. Pour celui de Nantes, la proportion est différente puisque 90% se sont orientés dans le parcours apprentissage et 10% dans le parcours intégré. « Nous n’avons pour le moment qu’un semestre de recul sur la transition des élèves du parcours ouvert vers les parcours intégré et apprentissage mais on peut d’ores et déjà dire que tout se déroule bien. On observe certes des différences dans les manières de travailler entre les étudiants qui sont dans le parcours intégré depuis la 1re année et ceux qui les ont rejoints en I4 par exemple. Mais cela ne pose pas problème, bien au contraire, ils sont complémentaires ! » conclut Lisa Vergara. 

 

 

Témoignage d’un élève issu du parcours ouvert : « mon passage en I4 est dans la continuité de mes quatre premières années d’étude »

Après un Bac scientifique, Barthélémy Bricout décide d’intégrer le parcours ouvert de l’Icam pour la pédagogie qu’il juge différente de ce que l’on peut trouver dans d’autres écoles d’ingénieurs, ainsi que pour l’approche internationale qui y est proposée. Il a donc passé trois ans sur le site de Lille, suivis d’une année à Quito, en Equateur. En septembre dernier, retour à Lille pour cet étudiant qui a choisi de poursuivre sa formation au sein du parcours intégré : « Le mode d’enseignement me paraissait cohérent avec mes quatre premières années. J’étais également attiré par le projet de création d’entreprise et par le séminaire Lean management qui me semble correspondre à mon futur métier d’ingénieur. » Le fait de pouvoir choisir des modules d’approfondissement pour le 2ème semestre de cette année a également joué un rôle dans sa décision.

Sur les 102 élèves de sa promo, seize sont issus du parcours ouvert : huit étaient déjà sur le site de Lille, les huit autres sur le site de Douala. La répartition de ces élèves dans différents groupes de TP a contribué à leur intégration. Cela permet de mélanger les forces et les faiblesses de chacun et constitue un atout pour Barthélémy Bricout : « Ceux qui viennent du parcours ouvert ont plus de facilité dans la gestion de projets, la synthèse écrite et la présentation orale, quand les autres apportent leur aide sur la partie calculatoire et les maths ». 

Candidats bac+2 / bac+3 : ouverture de la plateforme

Vous êtes élève de CPGE, BUT, BTS ou de licence et vous souhaitez rejoindre la formation d'ingénieur Icam ?

La plateforme de candidature est ouverte !

 
close-link