L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

Une association “low tech” à l’Icam [Lille]

Thomas Van Cutsem, étudiant en cinquième année du parcours intégré, nous parle de l’association qu’il a créée à l’Icam et dont il est aujourd’hui le président. Une belle idée, puisqu’il s’agit de l’ALTI (l’Atelier Low Tech de l’Icam), qui vise à développer des technologies compétitives, accessibles par tous et partout, permettant de répondre aux besoins primaires que sont l’accès à l’eau, la nourriture et l’énergie.

“Dans le cadre de l’association, nous avons mis en place des ateliers qui permettent aux étudiants de tester et prototyper des Low Techs au sein de l’Icam. C’est avant tout un moment collectif, permettant de se changer les idées après une grosse journée de travail. Depuis la création de l’association, nous avons réalisé :
– une éolienne à partir de moteurs d’imprimantes hors service,
– un four solaire à partir d’une antenne parabolique,
– un générateur de courant continu de laboratoire à partir d’une alimentation de PC,
– un panneau chauffe-eau solaire à partir de vieux réfrigérateurs,
– des filtres à eau.

Cette année, nous avons eu la chance d’avoir un stand Low Tech lors de la “Maker Faire Lille” (salon de Do It Yourself de Leroy Merlin), où nous avons organisé la réalisation de composteurs dit Bokashi. Ce fut un franc succès, avec plus de 25 composteurs de cuisine réalisés !

Nous sommes convaincus que beaucoup de Low Techs prototypées auraient tout à fait leur place au sein du campus. Le principal défi reste de faire changer les mentalités. Lorsque l’on introduit un concept novateur, celui-ci passe toujours par trois phases : d’abord le concept paraît absurde, puis il devient dangereux pour les concurrents et enfin il devient évident, admis par tout le monde. Notre but étant d’amener les Low Techs jusqu’à cette troisième phase. Notre rôle est donc de prototyper mais surtout de sensibiliser et diffuser largement ces innovations.

Dans un futur proche, nous souhaitons réaliser deux projets. Le premier : un poêle de masse permettant d’optimiser la combustion du bois en emmagasinant la chaleur dans une masse à grande inertie thermique. Le second : recycler les batteries d’ordinateur afin d’en faire une batterie pour vélo électrique.

Comme le disait un célèbre moustachu du 20e siècle « la créativité c’est l’intelligence qui s’amuse » et c’est ce que permet l’ALTI !”

 

Thomas Van Cutsem

Découvrez les tutoriels des low techs développées par l’association sur le site : lowtechlab.org.

Tu es admise / admis à l'Icam dans une formation d'ingénieurs

et tu as encore des questions ?

Les élèves de l'Icam répondent à tes questions !