L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

Victor

Je suis en première année du cycle intégré . C’est une année difficile, car le programme est dense et il faut donc fournir beaucoup de travail personnel.
L’image que l’on a d’une personne en classe préparatoire est souvent négative concernant sa vie privée.

Pour ma part, je pensait qu’un élève ne faisait rien d’autre que travailler, ce qui m’effrayait un peu.

Mais depuis mon arrivée à l’Icam, cette vision a changé ! Certes, il y a pas mal de travail à fournir, notamment chaque soir et le weekend. Mais j’ai aussi du temps pour moi. J’arrive à faire du sport une à deux fois par semaine et je fais environ une demi-heure de musique par jour.

Cela demande un peu d’organisation, mais c’est un rythme qui est assez facile à respecter.

Pour finir, je dirais qu’il est nécessaire de s’imposer ces moments de détente. Cela permet de relever un court instant la tête de la charge de travail qui nous est imposé, et ainsi d’être en meilleure forme.