Journée de la Recherche – Lille – 16 et 17 novembre 2011

Dans le cadre de sa recherche académique, le Groupe Icam a organisé sur son site de Lille, les 16 et 17 novembre 2011, la 3e édition de la “Journée Recherche et Innovation pour l’industrie”, à destination du monde économique et industriel.

Les ingénieurs sauveront-ils le monde par la recherche ?

Le 16 novembre, M. Thierry Delarbre, Directeur Général du pôle de compétitivité Advancity Ville & Mobilité durables a exposé les enjeux et les problématiques de “la ville de demain”.

M. Eric Ricoeur, Responsable Enseignement Supérieur France chez Schneider Electric, a de son côté expliqué comment une entreprise, en l’occurrence Schneider Electric, tient compte, dans la conception de tous ses produits, de la notion d’économie d’énergie.

Le débat « intra-icam », mené par MM. Cyril Mazin, Stéphane Decossin et Christophe Pennel, a montré que nos enseignants chercheurs possèdent, dans le cadre du bâtiment, des méthodes de calcul et de simulation de très bon niveau.

Le 17 novembre, les quatre présentations prévues ont tenu toutes leurs promesses.

Le Professeur Luc Hettinger a présenté le paysage français de la recherche de manière didactique et complète ; il s’est appuyé sur l’exemple concret de l’Université Paris-Créteil pour rendre plus accessible l’organisation de la recherche en France. Il a même fait des hypothèses sur la place future du site de l’Icam à Paris-Sénart.

M. Pascal Codron, directeur du Groupe ISA, a montré les enjeux alimentaires, aux niveaux européen et mondial ; il a notamment mis en relief les effets du gaspillage alimentaire et le recyclage possible, mais aussi les disparités dans l’alimentation des hommes à travers le monde. Enfin, il a souligné le rôle de la technologie, et donc des ingénieurs, dans la recherche de solutions durables.

La conférence de Mme Angela Seidenspinner de l’EREF (European Renewable Energies Federation) a présenté le potentiel que l’Europe, en s’appuyant sur le climat de ses voisins du Sud, peut tirer de l’énergie renouvelable. Elle a notamment souligné que le problème essentiel réside davantage au niveau du stockage de l’énergie électrique que de sa production.

Mme Nicole Dupont, directrice adjointe de la Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie de la région Nord Pas-de-Calais, a décrit le paysage de la recherche dans cette région et a mis en valeur son potentiel mais aussi ses faiblesses.