Clicky

L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

L’Icam à l’heure de l’innovation pédagogique et numérique à Toulouse

Si les confinements n’ont pas été souhaités, l’Icam a su en faire une opportunité. La cellule Innovation Pédagogique et Numérique (IPN) a été fédératrice dans ces innovations. Le point avec Cécilia Vatus, Référente pédagogique de la cellule IPN et Yassine Ariba, Référent campus numérique de Toulouse.

À l’Icam, les confinements n’ont pas été seulement négatifs et l’École a su en tirer parti, suivant en cela son mantra : « faire d’une difficulté une opportunité ». C’est ainsi que la cellule Innovation Pédagogique et Numérique (IPN) et les Référents campus numérique ont joué un rôle moteur pour transformer cette période d’incertitude en foyer d’innovations.

Le développement de la pédagogie hybride

Le maître-mot du changement : la pédagogie hybride, ou l’alternance des temps pédagogiques entre présentiel et distanciel, entre activités avant et après les cours (synchrones, asynchrones). Une évolution accélérée par l’expérience des confinements. « Le confinement nous a permis de découvrir ou développer l’utilisation de nouveaux outils numériques au service de la pédagogie, souligne Yassine Ariba. Un exemple parmi d’autres : nous avons investi dans des tablettes graphiques, permettant aux enseignants d’écrire ou dessiner sur leurs écrans lors des cours en distanciel… ou des cours hybrides dispensés à la fois en présentiel et en visioconférence. L’idéal pour que tous les étudiants puissent suivre les annotations en même temps, peu importe où ils se trouvent. »

Des méthodes innovantes en pleine diversification

L’une des missions de la cellule IPN est de soutenir la montée en compétence des élèves comme des enseignants. « À Toulouse, la cellule IPN est née en même temps que le confinement de mars, explique Cécilia Vatus. Notre première mission a donc été d’équiper les enseignants avec des outils adaptés aux cours en distanciel. Ainsi, notre priorité aujourd’hui est leur montée en compétence sur ces outils d’enseignement hybride ou favorisant l’interactivité des cours. De manière générale, nous les accompagnons dans l’évolution de leur pédagogie au travers de l’utilisation de Moodle et de nombreux autres logiciels. »

Quant à la cellule IPN du Groupe Icam, elle propose également des supports et des approches favorisant la pédagogie active. Sans oublier que l’innovant Parcours ouvert a permis d’essayer de nouvelles voies telles que l’évaluation par compétences, qui sera étendue en 2022 à l’ensemble des Parcours.

Vers une coordination de la stratégie numérique

Pendant les confinements, de multiples initiatives pédagogiques ont vu le jour à l’Icam. Sur le site de Toulouse, par exemple, les enseignants ont adapté le contenu et les méthodes en travaux pratiques : des logiciels de simulation ont permis de remplacer les expériences habituellement menées. Autre exemple, l’enregistrement des cours et des travaux dirigés en distanciel et la mise à disposition ultérieure des vidéos sur Moodle : les étudiants ont pu visionner à nouveau les séquences à leur rythme, l’enseignement à distance s’avérant parfois plus difficile à suivre en temps réel.

Création de capsules vidéos, organisation d’événements, échanges inter-campus… tous les sites ont fait preuve d’initiatives à retenir, voire à pérenniser. La cellule IPN du Groupe, sous une forte demande, a répondu en créant des supports, en soutenant les partages d’expériences et en initiant un dispositif global de formation : pédagogie, droit, rien ne sera négligé pour que les enseignants obtiennent une vision complète des possibilités offertes, et pour que les étudiants mesurent le potentiel de ces outils. Un dispositif appelé à être internationalisé.