L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

L’entreprise : Semios et l’Icam, un partenariat innovant

Spécialisée dans la signalétique, Semios sort des sentiers battus avec son laboratoire collaboratif : Sign’Lab. Tout au long de l’année, l’entreprise y accueille des étudiants Icam du site de Vannes, afin de développer des solutions à la fois innovantes et concrètes.

Proposant une large gamme de produits d’enseigne, de signalétique et de décoration, Semios est une grande entreprise qui privilégie une fabrication française et interne. Elle possède d’ailleurs une usine de 7000 m² basée au Rheu (35). En 2016, souhaitant faire évoluer sa politique d’innovation, elle sollicite l’expertise de l’Icam en la matière. En interne, l’entreprise a déjà mis en œuvre un changement de culture et une démarche collaborative : une trentaine de collaborateurs volontaires travaillent ensemble sur des solutions éco-conçues, autonomes en énergie, digitales et en 3D.

 

La naissance de Sign’Lab

Pour Semios, la création de ce laboratoire pas comme les autres a pour but de fédérer ses collaborateurs autour d’une démarche d’innovation, tout en anticipant les marchés futurs et en proposant des solutions à forte valeur ajoutée. Pour structurer cette démarche, l’entreprise fait appel au pôle Services aux entreprises de l’Icam, site de Bretagne. De fait, ce dernier propose des audits, conseils et prestations industrielles – comme le développement de nouveaux procédés ou la mise au point d’innovations technologiques. Ce pôle accompagne ainsi chaque année une trentaine d’entreprises de la région. Comme l’explique Patrick Floren, président de Semios, “nous avons sollicité l’Icam, convaincus par l’expertise de ses élèves ingénieurs qui connaissent le monde de l’entreprise grâce à leur formation en alternance, et leur capacité à mobiliser des Hommes et challenger les idées.”

500 idées innovantes

C’est ainsi que le laboratoire Sign’Lab s’est mis à accueillir les étudiants de 5e année de l’Icam, dans le cadre de leur mémoire scientifique industriel (MSI). Ce dernier consiste à travailler sur une problématique d’entreprise en tant qu’ingénieur projet durant une période de 6 mois. Selon Patrick Floren, cette initiative est une réussite : “depuis la mise en place du laboratoire d’innovation, 500 idées ont émergé et plusieurs solutions sont aujourd’hui commercialisées.” Du côté des étudiants, l’expérience est aussi très appréciée, comme le soulignent par exemple Hubert et Nicolas, élèves ingénieurs : “nos missions sont variées et nous propulsent dans un rôle très intéressant de manager.”

Des solutions prometteuses

Parmi les idées innovantes commercialisées, un totem autonome en énergie, grâce à de l’électricité produite à partir d’un panneau solaire et stockée avec une batterie. Une solution à base de cosse de riz (déchet de l’industrie alimentaire) est également identifiée comme une alternative écologique dans les domaines de l’enseigne, de la signalétique et de la décoration. Enfin, une bâche publicitaire issue de bouteilles en plastique recyclées s’avère prometteuse : elle possède la même résistance qu’une bâche PVC classique. Autant de produits qui feront bientôt parler d’eux !

Tu es admise / admis à l'Icam dans une formation d'ingénieurs

et tu as encore des questions ?

Les élèves de l'Icam répondent à tes questions !