L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

L’Écologie intégrale : une véritable stratégie pour l’Icam

Dès 2007, une démarche développement durable était initiée à l’Icam. Aujourd’hui, Laurent Couprie, Référent développement durable pour le site de Vendée, revient avec nous sur la notion d’« Écologie intégrale » et ses implications concrètes à l’école.

Si le souci environnemental est aujourd’hui largement diffusé, l’Icam a été précurseur : dès 2007, le tri sélectif était mis en place sur tous les sites, puis l’engagement gagne du terrain et devient progressivement un volet stratégique de l’Icam sous le label fédérateur « Ecolog’Icam ».

Développement durable : des partenariats pour voir plus loin

« Aujourd’hui, je participe aussi bien à la Conférence des Grandes écoles qu’au Collectif pour l’Intégration de la Responsabilité Sociétale et du développement durable dans l’Enseignement Supérieur (CIRCES) », explique Laurent Couprie. L’Icam joue un rôle actif auprès de ces structures : le concept d’ « Écologie intégrale », formalisé par le Pape François (encyclique « Laudato Si », 2015), est au centre de sa Stratégie 2020–2025. D’ailleurs dès 2016, un Conseil de perfectionnement Icam était consacré à l’Écologie intégrale.

Des ateliers thématiques au BDD de Vendée

Ces activités de grande échelle n’empêchent pas l’Icam d’être fort dynamique au niveau local. « Au sein du Bureau du Développement durable du site de Vendée, les étudiants développent de nombreux projets et idées », poursuit Laurent Couprie. Une activité en plein essor, grâce au large recrutement cette année. En effet, pas moins de 23 étudiants sont répartis en groupes de travail thématiques : low-tech, micro-grid (auto-production d’électricité éolienne et solaire), sensibilisation (soirées-débat), do-it-yourself (ateliers hélas impactés par la crise sanitaire cette année), aménagement (plantations, ruches…).

Écologie, solidarité, sens : des liens étroits

Avec le confinement, une partie du travail continue en visioconférence, mais la Journée de l’Écologie intégrale du 12 novembre a dû être reportée à l’année prochaine. Son thème rapproche écologie et solidarité : « Prendre soin de soi, des autres et du monde »… une solidarité que l’Icam illustre déjà chaque année par un don du sang avec l’EFS. Inspirée de l’encyclique, cette Journée vise à sensibiliser étudiants et personnels à l’enjeu environnemental, social, mais aussi à la crise de sens sous-jacente. À cet effet, chaque participant devait assister à 4 ateliers animés par une vingtaine d’intervenants (sophrologie, architecture responsable, Économie Sociale et Solidaire, accueil des migrants, etc.). Autant d’initiatives à la mesure des enjeux qui passionnent les étudiants de l’Icam… et leurs enseignants.

En savoir + : https://www.facebook.com/bddicamvendee