Clicky

L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

Écolog’Icam : pour une École plus verte

Manon Brémont, présidente d’Écolog’Icam, nous présente cette association qui vise à sensibiliser à l’écologie et aux gestes éco-responsables, les élèves de l’École, ses collaborateurs mais aussi un large public.

En 4e année du parcours intégré de l’Icam Paris-Sénart, Manon Brémont présidait l’association Écolog’Icam en 2019-2020. Pour son passage de témoin, elle revient avec nous sur les réalisations de cette association dynamique, fortement engagée pour l’environnement.

Présente dès les débuts du site de Paris-Sénart, Écolog’Icam vise à « fédérer les étudiants de l’École, les enseignants et les autres personnels autour des thématiques de l’écologie responsable et du développement durable ». L’association, très impliquée dans le quotidien de l’École, mène des campagnes d’information comme des actions concrètes : elle met à disposition, par exemple, des containers de recyclage sur le campus.

Des actions concrètes

Lors de la dernière Journée Portes Ouvertes, Écolog’Icam a présenté ses réalisations à tous les visiteurs… dont certains futurs élèves de l’Icam. « À cette occasion, l’association avait distribué du savon ‘fait maison’, suscitant l’intérêt des visiteurs comme des élèves de l’école », explique Manon. Montrer des exemples concrets, c’est aussi l’objectif des animations organisées par Écolog’Icam… hélas mises en retrait par la crise sanitaire.

Si les rencontres sont moins fréquentes, l’association est très active sur son compte Facebook. Et pour Manon, l’avantage est de taille : « grâce aux réseaux sociaux, nous pouvons nous adresser à un public plus large, bien au-delà des murs de l’école ». D’ailleurs le compte Instagram a été créé l’an dernier.

Écolog’Icam diffuse donc des informations sur le développement durable et l’environnement, à l’échelle locale et globale, et autant pour les élèves de l’École qu’un large public. Ainsi, rappelle Manon, « pendant le confinement, l’association a publié des vidéos et tutoriels animés par ses bénévoles pour expliquer la création d’un compost à la maison, ou l’entretien de son potager… autant d’astuces du quotidien pour s’engager concrètement ! ».

Des projets prometteurs

L’association fourmille de projets, comme installer un composteur dans l’école ou se rapprocher de la ferme voisine pour ses bons légumes au circuit ultra-court. Et on ne lésine pas sur les moyens : chaque équipe doit faire avancer son projet tous les 15 jours ! Des projets souvent plébiscités par la Direction, qui les relaie volontiers. Mais comme le rappelle Manon : « le but n’est pas de moraliser les gens : on cherche plutôt à les encourager à prendre des mesures pour améliorer leur style de vie et limiter leur impact sur l’environnement ».

Des actions pédagogiques et concrètes que Manon compte bien poursuivre en prenant de nouvelles fonctions à la communication de l’association.