L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

DIVING ou l’accompagnement des élèves de l’école de production

Le projet DIVING vise à renforcer les outils de l’école de production  de remobilisation des jeunes en maximisant leur chance de ne pas décrocher de nouveau une fois inscrits dans un parcours d’enseignement au travers de 3 actions.

Action 1 : Le renforcement de l’accompagnement

50 jeunes sont inscrits au sein de  l’école de production par une action continue en matière de pédagogie et d’enseignement visant à lutter contre le décrochage grâce à des actions pédagogiques innovantes :

  • Les journées « immersion entreprises » (visites d’entreprises, semaine d’immersion en entreprise, stage en entreprise encadré) : appui à l’accès à l’information sur les secteurs, les métiers porteurs et le marché du travail.
  • Le soutien scolaire renforcé à la demande (dans les matières générales en plus des cours classiques) : notamment avec la création d’un outil d’auto-évaluation et d’auto formation en mathématiques.
  • Les ateliers « vie professionnelle » (culture d’entreprise, interview d’anciens de l’école et/ou du métier, rédaction CV/LM, témoignages et visites, simulation gestion-création d’entreprise)
  • Les ateliers « ludiques » (un projet d’action sociale, un projet expression théâtre et le sport )
  • Les ateliers « mixité » avec les élèves ingénieurs A2 dans « Initiatik »ou les «  12 heures de l’Icam »,
  • Les ateliers “création d’entreprises” dans lequel un groupe de jeunes se met en position de créer une société à partir d’une idée de produit pouvant être fabriquée au sein de l’école. Les jeunes construisent un projet de A à Z : esprit d’entreprise, autonomie, confiance et travail de groupe sont largement travaillés dans ces ateliers devenus spécifiques.

L’ensemble de ces activités permettent aux équipes de quantifier et de prévenir le risque de décrochage scolaire tout en permettant aux jeunes :

  • d’élaborer un projet professionnel en lien avec une réalité de terrain, en prise directe avec le monde de l’entreprise (immersion, ateliers vie professionnelle) pour faciliter une orientation positive et active.
  • de prendre confiance en lui en augmentant ses capacités d’expression (théâtre, immersion), ses capacités de responsabilité (projet d’action sociale, création entreprise) et ses capacités de vivre ensemble (ateliers mixité)
  • de ne pas être dans une situation de stress et/ou de blocage face à une situation (soutien scolaire renforcé à la demande, détentes et relaxation, street art)

Cette action de fond, entreprise et expérimentée à travers le projet DELICE, permet tant de prévenir le décrochage que d’identifier rapidement les éventuels jeunes en risque de décrochage et d’actionner l’action REMOBILISATION. Grâce à l’action DYNANEET, cofinancée par l’IEJ/FSE, il s’agira de travailler sur les outils et les méthodologies à déployer pour aider un jeune dit NEET à être fier de redevenir lycéen et à valoriser en externe dans les groupes d’experts régionaux du décrochage scolaire ce parcours innovant.

Action 2 : Remobilisation du jeune

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La création d’une action ponctuelle et majeure de remobilisation du jeune si celui-ci est en difficulté.

    • Mise en place d’entretiens individuels avec 3 acteurs différents de l’Icam
    • Renforcement d’un soutien scolaire, d’un soutien personnel (action sur l’environnement du jeune) et mobilisation des équipes pour trouver une solution pérenne et positive pour le jeune.
    • Mise en place d’une modularisation des enseignements
    • Adaptation des supports et de l’environnement pour les troubles d’apprentissage

Cette action, initiée dans le projet DELICE, permettra aux équipes de procéder à une évaluation de la situation du jeune, de ses difficultés, de ses besoins dans le but de trouver des solutions pérennes et positives. Un accompagnement personnalisé pourra ainsi être proposé pour renforcer la souplesse de son parcours. Par ailleurs, si cela est nécessaire,  un accompagnement vers une modification profonde de son orientation sera effectué pour un passage de témoin vers une autre structure : l’idée étant de conduire le jeune vers le chemin le plus favorable pour lui sans pour autant le délaisser pendant sa période de transition.

Action 3 : Le renforcement de l’accompagnement

12 jeunes par an sont inscrits au sein de  l’école de production. La démarche de renforcement de l’accompagnement réside dans une action majeure continue en matière de pédagogie et d’enseignement sur la langue française professionnelle visant à lutter contre le décrochage grâce à des actions pédagogiques spécifiques.

Cette action vise donc principalement à la maîtrise de la langue française dans l’entreprise. Cette maîtrise est un facteur de clef de succès essentiel pour la pérennité dans l’emploi : les écoles de production veulent intégrer une unité fondamentale d’enseignement dédié à la maîtrise de la langue française dans le cadre de l’entreprise.

Elle permet également d’impliquer les jeunes dans des parcours de cultures et de partage à travers le lien avec les étudiants ingénieurs présents sur le campus et les bénévoles impliqués dans le projet et garantit l’intégration du jeune dans l’emploi et autour de l’emploi

Cette action inclut également son intégration dans le cursus de l’école de production et contribue au renforcement de la méthodologie, le partage et l’enrichissement de la pédagogie pour nos publics fragilisés par des actions transversales avec nos partenaires, notamment sur le public fragilisé des ressortissants hors UE.

  • Renforcer la capacité d’innovation en pédagogie par des journées d’échanges avec d’autres lieux d’enseignement.
  • Formaliser les méthodologies employées par la standardisation d’outils.

Cette action vise donc principalement à construire les outils de l’action 3 tout en consolidant une réussite du modèle Ecole de production en vue d’une réussite maximale des jeunes dans leur intégration dans la société tout en permettant de mutualiser, pérenniser un réseau d’acteurs en interface primordial pour la pérennité de l’Ecole de production : les entreprises, les prescripteurs, les autres établissements d’enseignements.

Un maillage Réseau

L’ensemble de ces actions permettent également de créer un maillage-réseau dans le décrochage scolaire an amont et aval de l’école mais aussi en transverse en aidant par exemple à orienter un décrocheur vers une sortie positive : mise en relation avec d’autres dispositifs de raccrochage ou d’orientation, stage découverte métiers, accompagnement spécifique, « mise au vert » ,etc.

L’objectif du partage d’expérience est de créer un toboggan de parcours pour le jeune.