L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

Des ingénieurs aux savoir-faire et savoir-être reconnus

Marc Capdeville, Directeur exécutif du site de Pluvigner, Hillrom

Marc Capdeville, Directeur exécutif du site de Pluvigner, Hillrom

Qui dit dernière année de formation d’ingénieur Icam, dit mémoire scientifique ! Six mois durant lesquels les étudiants réalisent des commandes d’entreprises, mettant à leur service une polyvalence et une expertise recherchées.

Développement d’une innovation, amélioration d’un process, lancement d’un produit… la réalisation du mémoire scientifique est l’occasion pour les étudiants de déployer et démontrer tout leur savoir-faire, afin de répondre à des besoins concrets d’entreprises. Un savoir-faire que connaît bien Marc Capdeville, directeur exécutif de Hillrom Pluvigner, entreprise de fabrication de matériel médical, qui depuis plus de 10 ans fait appel à l’Icam. « L’école forme des ingénieurs qui ne sont pas des spécialistes mais des généralistes, capables d’intervenir dans tous les secteurs, R&D, logistique, production, qualité, environnemental… Elle amène aussi cette part d’innovation par sa formation à l’industrie 4.0, comme l’intelligence artificielle, la digitalisation des process, l’analyse des données…, ce qui est un véritable atout ! » Mais le « plus » de l’Icam pour Marc Capdeville, c’est le savoir être de ses étudiants qui la distingue. « Nous partageons avec l’Icam ce lien très fort sur le sens et les valeurs humaines. Elle, dans le cadre de sa pédagogie et nous sur ce que nous produisons. Nous travaillons sur les trois axes : économique, environnemental et sociétal. C’est ce que nous appelons trouver le juste équilibre entre bien-être et performance. Les étudiants de l’Icam s’inscrivent ainsi très bien dans ce que nous recherchons et portons, la relation à soi, à l’autre en considérant le bien commun, tout ceci en lien avec notre démarche RSE*».

Une capacité d’adaptation et d’évolution

Si l’Icam forme des femmes et des hommes avec ce juste équilibre entre savoir être et savoir-faire, polyvalence et performance sont leur force, comme le souligne Marc Capdeville. « Nous évoluons dans un contexte international où la concurrence nous invite à réfléchir sur notre performance de façon continue. C’est ce que l’Icam intègre dans sa formation, en étant innovante dans son enseignement, c’est dans son ADN. Nous le constatons quand on fait appel à des ingénieurs en dernière année qui travaillent en totale autonomie, la performance est bien présente dans la structure de leur analyse, dans leur méthodologie de gestion de projet. Nous avons recruté déjà pas mal d’ingénieurs de l’Icam, et ce qui est sûr, c’est qu’ils vont commencer dans un secteur tout en étant en capacité d’évoluer sur d’autres pour connaître différentes expériences professionnelles telles que R&D, Qualité, Production… Nous sommes d’ailleurs dans le médical 

Élève ingénieure Icam en mission scientifique industrielle chez Hillrom ©Hillrom

qui appelle à une exigence quant au respect des normes et ils font preuve d’adaptation face à toute cette réglementation. Cette flexibilité des étudiants de l’Icam, c’est à la fois remarqué et remarquable ! » Encore plus dans le contexte actuel, où les organisations doivent être capables d’anticiper, de s’adapter, prêtes à faire face à des aléas, à des crises.

 

* responsabilité sociétale des entreprises