Clicky

L'Icam Formations Vie à l'Icam International Entreprise Recherche

De nouveaux collaborateurs à l’Icam site de Grand Paris Sud

L’équipe de l’Icam site de Grand Paris Sud se renforce pour accompagner la croissance du campus avec l’arrivée de nouveaux collaborateurs ! Aujourd’hui, elle est composée de 47 collaborateurs. Parmi les nouveaux arrivants, découvrez le portrait de quatre d’entre eux, arrivés fraîchement en septembre 2021. 

Georges Costantine | Pôle Enseignement Supérieur & Recherche – Chargé d’enseignement/Coordinateur pédagogique en Sciences de l’ingénieur

Décris-toi en quelques mots !
Je suis quelqu’un d’ambitieux, persévérant et plutôt sociable !
Que faisais-tu avant de nous rejoindre ?

Je suis originaire du Liban, où j’ai eu un diplôme d’ingénieur en Génie Mécanique de l’Université Libanaise.

Je suis arrivé en France en 2014 pour faire mon master à l’Ecole Centrale de Nantes.

J’ai continué ma thèse à l’Université de Reims (2015-2018) sur la thermique du bâtiment, plus particulièrement les matériaux verts/agro-matériaux dans les bâtiments.

Ensuite, j’ai travaillé en tant qu’ enseignant-chercheur contractuel à l’IUT de Reims (2019-2020) et j’ai poursuivi avec 10 mois de post-doctorat en efficacité énergétique des bâtiments à l’Université de la Rochelle.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’Icam ?

Avec mon profil de docteur ingénieur, j’avais plutôt 2 chemins possibles pour la suite : devenir ingénieur dans le privé dans le milieu de la recherche (ingénieur R&D, chef de projet) ou devenir enseignant-chercheur. J’ai préféré la seconde option, qui me ressemble plus. J’ai découvert que l’Icam avait un lien fort avec les entreprises, ce qui me permet de rester lié à ce monde, tout en restant proche de l’enseignement. 

J’y ai découvert des valeurs fortes, l’éthique et l’humain, valeurs auxquelles on oublie souvent de penser dans le monde des grandes écoles qui cherchent l’excellence académique juste à travers les compétences. Je suis persuadé qu’un ingénieur qui réussit sa vie est quelqu’un qui a des qualités et des valeurs, tout en ayant les compétences techniques. 

A quoi ressemble une journée de travail type pour toi à l’Icam ?

Actuellement, j’ai beaucoup de réunions, 3 à 4 heures par jour, car nous mettons en place l’arrivée des étudiants de l’O3 sur le site du Grand-Paris-Sud ainsi que d’autres projets avec mes collègues des autres sites Icam. 

Je prépare ensuite mes cours pendant environ 2h également, puis j’enchaîne sur l’animation de la Cellule IPN (Innovation Pédagogique et Numérique), comme étant le référent sur ce site.

Que préfères-tu dans ton travail ?

J’aime beaucoup ma casquette de coordination pédagogique et j’aime beaucoup le lien avec les étudiants. Cette année, 23 étudiants de Douala et 1 étudiant de Nantes en O3 vont suivre leur année chez nous. J’ai hâte d’être à leurs côtés pour les accompagner dans cette nouvelle aventure. 

De façon générale, j’aime beaucoup voir la façon dont nos étudiants français et internationaux se mélangent et s’enrichissent de leurs cultures respectives et partagent leurs façons de travailler.

As-tu des passions ?

J’adore les randonnées et la photographie. J’en ai fait beaucoup au Liban, et je continue d’en faire ici. De plus, j’adore le sport et les séries ! 


Yann Mahaud | Pôle Services aux Entreprises – Chef de projet

Décris-toi en quelques mots !

Je suis quelqu’un d’assez sociable et curieux. J’adore découvrir de nouvelles entreprises et de nouveaux produits et je suis spécialement passionné par le développement de produits !

Que faisais-tu avant de nous rejoindre ?

J’ai fait mes études à l’Icam, site de Bretagne en parcours apprentissage (diplômé en 2019).. En dernière année à l’Icam, j’ai eu la chance de réaliser mon MSI au Brésil. 

Par la suite, j’ai poursuivi par un Mastère spécialisé en design et innovation centrée utilisateur à l’Ecole Centrale de Nantes. J’ai ensuite travaillé dans deux entreprises, à Crown en tant qu’Ingénieur Développement Process puis à TRONE, en tant qu’ingénieur produit et responsable innovation à Paris, une start-up incubée à la Station F.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’Icam ?

L’offre proposée par l’Icam en tant que chef de projet m’a attiré : c’est un poste qui permet de découvrir plein de projets, plein de facettes de l’industrie et plein de produits innovants. J’adore être en contact avec les étudiants ! C’est d’ailleurs marrant car ayant été à leur place il y a quelques années, je comprends tout à fait leurs problématiques.

C’est très enrichissant de pouvoir confronter nos points de vue.

A quoi ressemble une journée de travail type pour toi à l’Icam ?

La plupart du temps, je pars visiter les entreprises dans lesquelles les groupes de MSI travaillent. Nous rencontrons le client, discutons de leurs problématiques et découvrons leurs locaux et projets. Ensuite, je fais beaucoup de points réguliers à l’Icam avec les groupes d’étudiants pour suivre leurs projets et les aider sur les points bloquants.

Que préfères-tu dans ton travail ?

La relation avec les étudiants : les voir évoluer dans leur travail, voir les projets progresser et prendre forme !

As-tu des passions ?

Je fais beaucoup de surf, kitesurf, voile, wakeboard ou encore judo ! Sinon, j’aime beaucoup sortir avec mes amis.


Rafael Alleluia Porto | Pôle Enseignement Supérieur et Recherche – Chargé d’enseignement

Décris-toi en quelques mots !

Je suis brésilien et j’habite en France depuis maintenant 7 ans. Je dirais que j’ai un caractère plutôt calme et tranquille.

Que faisais-tu avant de nous rejoindre ?

Je suis venu en France en 2013 pour faire un double diplôme, mais j’ai découvert que je pouvais aussi faire un master en parallèle. En 2015, je suis retourné au Brésil pour terminer mon diplôme en génie électrique. Puis en 2016, je suis revenu en France pour commencer mon doctorat en robotique médicale.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’Icam ?

Après avoir terminé mon doctorat en janvier cette année, j’étais à la recherche d’un nouveau projet dans l’enseignement.

Pendant le confinement, j’ai animé de nombreux cours en hybride. J’ai fait beaucoup d’efforts pour essayer de transmettre une expérience similaire au présentiel à mes anciens étudiants. Cela m’a demandé beaucoup d’adaptation et j’étais très heureux lorsque j’ai vu les fruits de mon travail ! 

A l’Icam, j’ai été séduit par la Pédagogie de la Décision (PDD), une pédagogie qu’on ne peut pas voir ailleurs et également par le parcours ouvert qui est vraiment innovant.

A quoi ressemble une journée de travail type pour toi à l’Icam ?

Chaque semaine, je regarde et analyse les différents PBLs. Je contacte mes collègues des autres autres sites Icam pour gérer la capitalisation intra-sites. 

J’ai un rôle d’implication transversale dans tous les PBL pour les OP/O1/O2. Mon objectif est d’appliquer la même méthodologie dans chaque PBL. Cela permet de voir comment la promotion évolue et de comprendre les difficultés, s’il y en a.

Que préfères-tu dans ton travail ?

La relation avec les étudiants : les voir évoluer dans leur travail, voir les projets progresser et prendre forme !

As-tu des passions ?

Je suis un vrai geek, j’adore les jeux vidéo et les jeux de société. J’adore également la danse, notamment la danse de couple : le forró, une danse brésilienne, la salsa, le tango ou encore, la bachata !


Clémence Rouge | Pôle Enseignement Supérieur et Recherche – Chargé d’enseignement en mécanique

Décris-toi en quelques mots !

Je me considère comme une personne à la fois curieuse, taquine mais aussi parfois “tête de mule” ! Je suis une grande sportive, et j’adore apprendre et transmettre.

Que faisais-tu avant de nous rejoindre ?

J’ai fait mes études d’ingénieur à Bordeaux(ENSEIRB-Matmeca) poursuivies par une thèse au CEA Saclay. Après mes études, j’ai fait 4 ans de post-doctorat à Dublin, en Irlande. Je me suis ensuite arrêtée 8 mois pour faire un grand voyage en visitant en tout 7 pays. Par la suite, j’ai travaillé à Londres dans une PME pendant 3 ans. 

J’ai travaillé en R&D sur des structures composites pour l’aéronautique, en développant un adhésif structurel et conducteur thermique & des mousses structurelles résistantes au feu. Il y a de nombreuses applications dans le domaine des transports mais aussi pour le refroidissement de batteries électriques type Lithium-Ion, ou encore dans la construction civil au niveau de la protection des bâtiments.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’Icam ?

J’ai avant tout souhaité revenir en France. J’ai vu que l’Icam proposait une offre d’emploi intéressante.. J’ai rencontré Christophe Pennel qui m’a expliqué les valeurs et le projet de l’Icam. J’y ai totalement adhéré : les méthodes d’enseignement m’ont vraiment plu !

A quoi ressemble une journée de travail type pour toi à l’Icam ?

Je suis à la fois chargée d’enseignement en mécanique, et un jour par semaine est consacrée à la recherche : je suis par exemple en train de chercher un laboratoire d’accueil, d’établir des contacts et de chercher des financements. Je dois réaliser un état de l’art sur mon projet, voir si celui-ci est porteur et viable, etc.

Je vais notamment répondre à l’appel d’offres de l’ANR – JCJC (Agence nationale de la recherche – Jeunes Chercheurs & Jeunes Chercheuses), dans le domaine des matériaux vitrimères. Il s’agit d’appliquer à ces nouveaux polymères des techniques de caractérisation thermomécanique et de fonctionnalisation. En d’autres termes, il s’agit de comprendre comment les polymères se comportent, comment les améliorer, pour pouvoir les inclure dans des structures industrielles dont les procédés de fabrication sont déjà définis (ex : ailes d’avion, châssis d’automobile, réparations de ponts …)

Que préfères-tu dans ton travail ?

J’adore la recherche, j’aime comment cela permet de la  stimulation intellectuelle et de mener des réflexions en permanence. En recherche, les méthodes sont très strictes. J’aime que la recherche suive un protocole précis (exemple : toujours vérifier les hypothèses), car cela permet de se questionner au quotidien.

As-tu des passions ?

Je suis une grande sportive : j’aime le handball, le rugby, le volley, la rando, l’escalade, la plongée, le ski, le surf, la course à pied, etc ! J’aime beaucoup aussi les jeux vidéos, le jardinage et le dessin.

Rdv dans la prochaine newsletter pour découvrir le reste de l’équipe !